Amélie Klopfenstein (SC Romand Bienne) a lancé la campagne suisse aux Jeux olympiques de la jeunesse Lausanne 2020 de la plus belle des manières ce matin aux Diablerets. En lice lors de la première épreuve de ces joutes hivernales, la skieuse de La Neuveville s’est adjugée le titre olympique du Super G sur la piste Willy Favre.

Parfois, tout ne se passe pas toujours comme prévu, et c’est toujours un peu plus vrai à chaque fois qu’on l’écrit. D’un côté, il y a cette piste olympique des Diablerets, qui même raccourcie de quelques centaines de mètres reste un sacré défi pour la relève du ski mondial. De l’autre, il y a Amélie Klopfenstein, une jeune skieuse de l’Arc jurassien qui a appris sa sélection il y a à peine sept jours. Mais entre ces incertitudes, il y avait au départ de ce Super G une athlète de 17 ans concentrée et déterminée. Et même si ce tracé ne présente que quelques virages de plus dans la jeune carrière d’Amélie Klopfenstein, ces courbes à haute vitesse – 24 pour être précis – pourraient représenter bien plus qu’un tour de force réussi par la pensionnaire du Centre National de Performance Ouest de Brigue.

En effet, ce 10 janvier 2020, aux habituels encouragements de la famille et des amis, s’ajoute maintenant les demandes de selfies, de longues interviews avec les médias, des contrôles antidopage, ou encore un public tout entier qui scande son prénom. Et ce qu’il restera après ces 56 secondes et 27 centièmes et cette médaille d’or olympique, c’est une voie toute tracée vers une carrière de haut niveau, pour une jeune femme qui réussit parce qu’elle travaille, savoure, partage et apprécie chaque instant de la course. Bravo Amélie !

Résultats du Super G – JOJ Lausanne 2020