Malgré le contexte actuel, la saison hivernale 2019-2020 a pratiquement été à son terme en ce qui concerne les différents événements du Giron Jurassien des clubs de sports de neige. En revanche, l’hiver des cadres de l’association a été amputé d’un bon tiers. Malgré tout, grâce notamment aux structures mises en place et la continuité dans les processus d’évaluation, les récents événements ne bouleversent pas les objectifs et l’organisation de ses structures.

C’est d’ailleurs un hiver assez compliqué sur le plan de l’enneigement que vient de vivre l’Arc jurassien. Pour cette raison, aucune compétition de ski alpin ne s’est déroulée dans la région. La Coupe Didier Cuche, la Ragusa Ski Cup et les Championnats jurassiens de ski alpin se sont en effet déroulés dans les Alpes cet hiver. Si le manque de neige n’est pas un phénomène nouveau, il a rarement touché l’ensemble de nos manifestations. Les ski-clubs organisateurs de l’Arc jurassien ont ainsi fait preuve de résilience face aux aléas du changement climatique en maintenant le programme de courses.

Du côté du ski de fond, les nordiX games ont pu se tenir aux quatre coins de la région d’influence du Giron Jurassien pour le plus grand bonheur des enfants en âge de scolarité. Et en ce qui concerne le Viteos Ski Tour, seules deux épreuves ont pu se dérouler en début de saison. Mais ces épreuves, qui ont connu un certain succès populaire, ont permis de maintenir la troisième édition de ce championnat.

La structure du CRP Ski Alpin GJ remplit ses objectifs sportifs

Confrontée à l’entraînement à l’extérieur, les cadres du CRP Ski Alpin GJ n’ont malheureusement jamais eu l’occasion de skier sur leurs pistes. Si la situation est inédite sur une saison tout entière, les partenariats développés avec d’autres stations de sports d’hiver et certaines structures sœurs ont permis de bénéficier d’un entraînement optimal pour préparer la période de compétitions. Et malgré la situation, les résultats ont été remplis à tous les niveaux de la structure, en particulier pour Owen Fischer et Cheryl Sunier qui sont sélectionnés au CNP Ouest de Brigue.

Nouvel encadrement dans la continuité au CRP Ski Nordique GJ

Le CRP Ski Nordique GJ a quant à lui pu bénéficier d’un hiver relativement classique, dans le sens où les pistes du Centre Nordique de La Vue-des-Alpes – Tête-de-Ran ont quasiment été ouvertes sans discontinuer de la mi-décembre à la mi-mars. Pierre Tichit a tout de même vécu une première saison étrange en tant qu’entraîneur principal, puisque seule la moitié du circuit national a pu être organisée, alors que le calendrier des compétitions romandes a pu aller à son terme. Une saison où au niveau sportif, Léo Guenin a particulièrement brillé pour son dernier hiver avec les moins de 16 ans.

Une saison marquée par les engagements internationaux

Difficile de ne pas mentionner Amélie Klopfenstein dans ce bilan de fin de saison. La skieuse du SC Romand Bienne qui s’entraîne au Centre National de Performance Ouest de Brigue a replacé l’Arc jurassien sur la carte du ski mondial. À 17 ans, alors qu’elle faisait figure d’outsider aux Jeux olympiques de la jeunesse Lausanne 2020, elle a suscité un engouement médiatique sans précédent pour cet événement dédié à la relève grâce aux trois médailles dont deux titres qu’elle a récolté aux Diablerets.

Un contexte global à prendre en compte pour le Giron Jurassien

Dans la période incertaine que nous traversons, le Giron Jurassien souhaite plus que jamais remercier ses partenaires institutionnels et ses sponsors. Si l’objectif actuel est de préparer à la saison 2020-2021 autant normalement que possible, l’association aura plus que jamais besoin de ses fidèles soutiens et partenaires, ainsi elle encourage vivement les 3’000 membres des ski-clubs de l’Arc jurassien à penser à eux également et à la pérennité de toute une région.

Télécharger le « Bilan de fin de saison (2019-2020) » du Giron Jurassien des clubs de sports de neige.